marie-hélène le ny

  Infinités plurielles

 photographiste







«
Je suis chercheure en mathématiques appliquées avec une forte compétence en informatique, que je mets au service de domaines scientifiques très variés : géosciences il y a quelques années, chimie quantique et mécanique actuellement, mécanique des fluides et robotique médicale prochainement. Les chercheurs avec lesquels je travaille me donnent les éléments qui me permettent de comprendre leurs applications et d’appliquer de manière intelligente les outils que je développe ; grâce à eux, ils peuvent faire de l’optimisation, identifier des paramètres, des lois de comportement, concevoir des formes, des gestes optimisés.
Ce que j’aime dans mon métier interdisciplinaire, entièrement tourné
vers la collaboration, c’est de voir briller de petites lumières dans les yeux de mes collaborateurs lorsque je leur apporte une solution… et là,
je prends énormément de plaisir !

 

Il m'accompagne partout et me suit continuellement de la maison au travail, parce que le temps d’un chercheur est particulier. Un chercheur, quand il a envie de chercher, quand il peut chercher, quand il a une idée... il ouvre son ordinateur, où qu’il soit ! Pour les calculs ou les simulations importantes, qui prennent beaucoup de temps, j’ai accès à un supercalculateur. C’est un équipement mutualisé utilisé par plusieurs laboratoires, partagé par une communauté. Sur ce supercalculateur je vais pouvoir lancer des simulations bien plus complexes, qu’elles soient parallélisées ou pas, pour résoudre des problèmes de taille vraiment très grande comme des problèmes de mécanique des fluides ou de mécanique des structures de plus en plus proche de la réalité.
A plein régime, la puissance dépensée par cet ordinateur peut chauffer un bâtiment de 3 000 m2…

Isabelle Charpentier
Chercheure au CNRS, Icube, Strasbourg


précédente


 suivante


 Sortie