marie-hélène le ny

  Infinités plurielles

 photographiste





 

« J'étais amoureuse des mathématiques et je m'intéresse à l'humain, je fais de l'économie expérimentale. Associant mathématiques et psychologie, cette branche de l'économie s'intéresse à l'Homo sapiens et non à l'Homo economicus. Je travaille sur les savoirs communs à différents individus dont les croyances ne sont pas confirmées. C'est la manière dont je suis capable de penser à ce que vous pensez de ce que je pense que vous penserez... Nous stabilisons nos idées par l'interaction avec les autres. Nos recherches s'appliquent à la prise de décision quand on est en interaction avec d'autres - en dirigeant une équipe ou en choisissant un produit au supermarché... Nous inventons un jeu et au laboratoire des "vrais gens" viennent le tester. Ils sont payés, ils gagnent de l'argent en fonction de ce qu'ils font dans le jeu. Cela nous permet de repérer leurs vraies croyances et eux, ça leur permet de s'impliquer dans le jeu.

 

Le prix de l'innovation pédagogique m'a été décerné en 2009 parce que c'était assez innovant de transmettre à ses élèves exactement ce que l'on fait en recherche. Tous mes cours sont basés sur mes recherches. Mes étudiants construisent des projets de recherche qu'ils testent avec de vrais individus, ils en tirent des résultats qu'ils interprètent et après ils font des recommandations. Ils sont très très impliqués, ce sont des chercheurs en herbe. Tous nos travaux traitent des erreurs que les humains peuvent faire dans leurs prises de décisions et comment on peut détourner ces erreurs-là ou s'en servir plutôt que d'essayer les corriger. C'est très amusant, on trouve toujours des choses inouïes, qui sortent du commun, qui vont à contresens de ce qu'on pourrait penser intuitivement... Ils trouvent le cours rigolo, ils jouent à des jeux qu'ils inventent eux-mêmes, les testent sur un public, donc ils se prennent bien au jeu justement. »

Angela Sutan
Professeure associée, LESSAC - ESC Dijon

précédente


 suivante


 Sortie