marie-hélène le ny

  Infinités plurielles

 photographiste





« J'aimais l'idée d'être en compétition avec des garçons. Au Cameroun, j'ai fait un bac scientifique où sur 70 élèves il y avait 5 filles. J'ai choisi la filière informatique parce que c'était très sélectif, nous y étions aussi très peu de filles. Dans toutes les cultures il reste encore un gros travail à faire sur les mentalités pour obtenir une égalité réelle avec les hommes. Après mon master 2, je me suis engagée dans un projet de volontariat avec l'agence universitaire de la Francophonie au Niger, afin de mettre en place une politique de migration vers les logiciels libres et des programmes de formation pour les enseignants, les étudiants et les entreprises. Je rêve de collaborer à des projets éducatifs. Apprendre à l'autre, transmettre les connaissances, ce n'est pas seulement donner mais c'est recevoir - cela engage la discussion, le partage et la connaissance. Il faut toujours améliorer sa connaissance pour la transmettre correctement à l'autre. Citoyenne du monde, je suis prête à travailler partout.

Je travaille sur tout ce qui est systèmes embarqués - les Smartphones, les tablettes, les boxes... Dans le cadre de ma thèse, mon objectif est d'aider les développeurs d'applications multimédias, de leur fournir un outil qui leur permette de rendre les programmes plus efficaces en faisant une analyse plus rapide. La technique d'analyse est basée sur les traces d'exécution - une lecture de tout ce qui se passe pendant l'exécution d'un programme, côté équipement et côté application. Un petit programme trace les événements qui ont lieu pendant l'utilisation et ce
fichier de traces d'exécutions est utilisé pour l'analyse afin de détecter s'il y a eu un problème pendant l'exécution de l'application ou pas. Le challenge des traces ? Elles sont volumineuses. Mon défi est d'aider le développeur à les structurer, à simplifier leur exploration et à mettre en place de nouveaux outils sémantiques qui lui permettront de faire cette analyse. »

Christiane Kamden Kengné,
Doctorante en informatique, INP Grenoble - LIG


précédente


 suivante


 Sortie