marie-hélène le ny

  Infinités plurielles

 photographiste







«
J'ai d'abord été comédienne et dramaturge, puis professeure dans le secondaire et journaliste, avant de passer une thèse à près de 50 ans ! En tant que sociologue, j'ai tricoté ce que j'avais connu précédemment dans mon travail en Europe de l'Est, puis en Suisse. Je suis devenue féministe parce que je me suis heurtée à des choses difficiles à l’époque. Dans les années 60, il n'était pas commun qu'une femme dirige des acteurs, pas plus à l’Est qu’à l’Ouest, ni qu’elle s’impose dans une direction politique ou syndicale ! Je me suis souvent heurtée à la difficulté de faire passer la parole des femmes, et à faire entendre les revendications concernant les droits des femmes. Un certain nombre de choses ont bougé sur le plan législatif, mais dans les faits c'est une autre histoire ! Concernant les inégalités de genre, les discriminations, les rapports de pouvoir encore très masculins, les hiérarchies existantes : il reste énormément de chemin à faire !

 

Il y a de l'égalité dans l'air en France aujourd'hui, à différents niveaux, dont la sphère professionnelle. Mais quand on regarde ce qu'on appelle le care et le travail domestique, on constate que plus des trois quarts de ces tâches sont assumées par les femmes. C'est une zone de résistance, un verrou à faire sauter pour que les choses progressent véritablement. Une des thématiques de mon enseignement a visé à développer la conscience des inégalités femmes/hommes chez mes étudiant-e-s. L'Union européenne, où j’ai assumé un rôle d'experte en sciences sociales, a joué un rôle de relai et d'appui grâce aux programmes en faveur de l'égalité. Ces derniers nous ont permis de disposer de financements et d'agir. Cela s’est traduit par l'essor de la réflexion sur la question du genre dans diverses disciplines. Tout en ayant un regard critique sur la dimension parfois formelle de ce travail, je pense que c'est un facteur d'échanges extrêmement favorables. »

Jacqueline Heinen
Professeure émérite de sociologie, Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines


précédente


 suivante


 Sortie