marie-hélène le ny

  Infinités plurielles

 photographiste





 

« Constances, c'est le nom donné à la cohorte de 200 000 personnes qui vient d'être financée par le grand emprunt dans le cadre des investissements d'avenir. Il aura fallu 10 ans pour que ce projet puisse être mis en oeuvre et labellisé comme une infrastructure de recherche. Nous mettons en place cette cohorte représentative de la population afin de créer un outil qui
servira au développement de la recherche en épidémiologie. En tant qu'
épidémiologistes, nos outils de travail sont des enquêtes. C'est un engagement collectif des volontaires - de la population, du citoyen - à nous confier beaucoup de données sur leur vie, et en retour nous mettons toutes ces données à disposition de la collectivité de la recherche afin de les mutualiser et de faire avancer la santé publique. Un des domaines scientifiques développé dans cette infrastructure porte sur les effets des expositions professionnelles - chimiques, mécaniques ou organisationnelles - sur la santé et sur le vieillissement.

 

Retarder l'âge du départ à la retraite ne sera possible que si l'on adapte les postes de travail aux seniors. Autrement, ils vont très mal se porter pendant leur retraite, c'est évident. Nous avons constaté que les personnes exposées à des situations particulièrement difficiles pendant leur vie professionnelle déclarent des états de santé perçus bien meilleurs après leur retraite qu'avant - et cet effet d'amélioration de l'état de santé perçu est ressenti jusqu'à 10 ans après la retraite. C'est un indicateur très important parce qu'il détermine la demande de soins et qu'il est très lié à la mortalité. L'épidémiologie sociale s'intéresse à l'étiologie sociale de la maladie, elle cherche à expliquer pourquoi il y a des inégalités sociales de santé. Lorsqu'une personne (ou une population) fume ou est obèse, ce n'est pas uniquement l'individu qui est en cause mais c'est aussi la société. Il faut le prendre en compte en matière de santé publique et de prévention. »

Marie Zins
Médecin chercheure, INSERM, Université de Versailles Saint-Quentin

précédente


 suivante


 Sortie