marie-hélène le ny

  " Du côté des femmes, on ne naît pas femme, on le devient... "

 photographiste





 " Du côté des femmes, on ne naît pas femme, on le devient... "
  
Simone de Beauvoir, " Le deuxième sexe ", Editions Gallimard 1949


Je me suis toujours interrogée sur la place et l'importance du genre dans notre éducation et dans le développement de notre personnalité. L'espace dévolu aux femmes m'apparaissait trop souvent comme un sous-ensemble parfois fort restreint de l'immensité d'un monde à découvrir, à comprendre et à inventer. Aujourd'hui de par le monde, beaucoup de femmes doivent se battre pour (sur)vivre, apprendre, créer, aimer, penser... librement. Elles sont encore nombreuses à ne pouvoir évoluer que dans l'ombre des hommes, soumises à leurs désirs et à leurs lois.

Mettant en question les stéréotypes liés aux représentations des femmes dans les images, j'ai réalisé un projet dans lequel j'ai renoué avec une pratique du portrait que j'avais souvent convoquée. Pendant toute l'année 2010, j'ai invité les femmes à venir se poser dans mon atelier. Jai également fait une résidence à Saint-Martin (Gers) grâce à la dynamique équipe de Campagn'Art. Vingt-cinq habitantes de la région se sont inscrites dans ce projet qui trouvait là une belle ouverture hors des sentiers urbains !

J'ai donc fait 192 portraits sonores, enregistrant chacune des participantes dans la lecture d'un texte de son choix : littérature, essai, poésie...chansons, qui pouvaient être des textes personnels.
La photographie résulte d'un processus construit et non d'une émanation du réel. Le choix du noir et blanc s'est imposé pour mettre à distance le réel et l'imagerie du "féminin" utilisée par les médias.
Au-delà des apparences, c'est ce qui anime les femmes tout au long de leur vie, ici ou ailleurs, que j'ai tenté de mettre en forme dans ce travail.

 Michelle Perrot lit Virginia Woolf écouter  (voir et entendre quelques portraits sonores)
les expositions